Rossana Viola_NOPLASTIC_Alexandra Mas-14

performance & screening - No plastic

Art Miami - Official calendar

December 2019

stay tuned for details 

ART MIAMI

Future Art Show

SunGod-mini.jpg

Vernissage February 11th - 3 to 10pm

(exclusivement sur invitation)

28 groupes, correspondant à autant de sensibilités ou de tendances de l’art actuel

Groupe de François Fasnibay:

"Voyages Instantanés"

Ouvert au public du Mercredi 12 au Dimanche 16 février 

(réservez vos billets en ligne)
Mercredi 12, Vendredi 14, Dimanche 16 Février de : 11h à 20h
Jeudi 13, Samedi 15 Février de : 11h à 22h.

Salon Comparaisons

Grand Palais-Art Capital

Future Art Show

© 2020 Alexandra Mas

Préconçue

« Nul ne peut te faire du mal si tu ne le veux pas. Car tu subiras un dommage quand tu jugeras que tu subis un dommage »       Épictète.

The Book with all images and texts bilangual, 58 pages

to order it go here 

Un regard qui fixe comme une arme pointée. Un regard aigu, douloureux comme un dard. Scrutateur. Ironique. Troublant. Ou lourd de la gêne qu’il charrie. Opaque, son iris brouillée par ses préjugés, ses jugements hâtifs. Un voile de fausses certitudes aussi solides qu’un bouclier de bêtises se dressant face à la vérité pure, à la vérité intrinsèque de chaque femme. Un peu d’ouverture d’esprit, d’empathie, de générosité et ce voile se déchire, ce bouclier se brise en mille morceaux sur le champ de bataille de la beauté vraie; l’unique, la seule qui existe et que chacune d’entre nous a un jour ou l’autre dû défendre pour la laver des salissures des préconçus.

Derrière les contours d’un visage, ses traits fins, carrés, anguleux, pleins, noirs, blancs, métisses, peu importe en fait leurs aspects, derrière ce que l’on croit voir trop vite, derrière le ressenti qu’il en ressort, se cache bien à l’abri, notre véritable beauté, façonnée par notre personnalité, notre caractère, notre parcours, qui parfois, si ce n’est souvent, ne reflète pas le calme ou la sophistication apparents. Sous un teint lisse et frais combien de larmes ont tracé leurs invisibles sillons, quel tempérament ardent bouillonne quand rien ne semble perturber cette parfaite vision?
On parle de la beauté intérieure comme étant la seule valable, celle qui reflète l’âme. Mais c’est surtout celle extérieure qui compte, quintessence de la féminité et de son expression esthétique, qui fait de chaque femme un être unique, rare et précieux quand enfin, l’absence de préjugés, de préconçus la sublime. C’est cette beauté là qui est la plus difficile à montrer, à imposer et à défendre dans notre monde si étriqué qui évolue sous le joug quasi permanent du faux regard qui juge.

 

Une artiste peintre qui est le symbole même de cette beauté trop vite jugée derrière laquelle on se réfugie pour ne pas voir sa véritable personnalité, Alexandra Mas en a fait son cheval de bataille. Sublime guerrière des temps modernes qui n’a pour armes que son immense talent, sa vision exacerbée d’une rare acuité sur la vie et les femmes, son intelligence et un sacré tempérament trempé dans la peinture, une sophistication troublante de sincérité et de naturelle, intrinsèquement liés à son moi profond.  Alexandra Mas nous dit:    

 

« Préconçu est un ensemble de douze œuvres pictographiques (photo-peinture à l'huile-installations pour certaines) dont la réalisation a duré quatre ans, du début du projet à la finalisation... De plus, parce que je ne voulais pas d’une exposition nombriliste, presque cinquante femmes ont partagé leur histoire et m’ont aidé à sélectionner ces photos. Certaines ont également accepté de participer avec leurs portraits dans une œuvre de vocation anthropologique.  L’exposition Préconçu milite pour la liberté d’être et celle d’être vues telles que nous sommes. C’est un signal d’alarme, un cri de désespoir face à la tendance de notre société à nous réduire à une étiquette qui le plus souvent est à des milliers d’années de notre vrai moi-intérieur.  Je n’ai pas de mots pour exprimer la douleur que j’ai vécu ou que l’on a partagé avec moi. C’est un sujet tabou derrière lequel se cache beaucoup de souffrance »                                                                                                                                                                                         Séverine Hartenstein, Rédactrice en Chef du Red Collector

Quotes from the Préconçue book:

 

"Beauty is a state of mind. It has nothing to do with retouched glossy paper images, nor with those standards presented by luxury brands. Beauty lies in our view of the world: it is our own reflection in the mirror that is society. Because beauty inevitably depends on the eye of the beholder."

By Ira de Puif & Indigo

 

 

"Many artists approach the theme of the “object woman” throughout art history, but most of them are men. Who better to explore this subject, play with it and even exaggerate it, than a woman always giving more of herself? The artist will dive deeply into the illustration of these heart-breaking visions of the female icon.

 

Venus’ sculptures often represent the ideal woman in form.

 

Often painters have followed this imagery to create the perfect woman in art. Today, on runways, in magazines, or at special events, women seek perfection. Some search for the idea of everlasting physical beauty."

By Jean Deulceux, lecturer and art chritic

 

 

 

"Straight and powerful gazes like a sharp weapon and a sorrowful dagger, scrutinize ironically. Opaque, her vision is blurred by these predetermined ideas. One allows prejudice and stereotypes to prevent themselves from seeing the true character of a woman. More open-mindedness, empathy, and generosity and this vale will be torn apart; it will break up in a thousand pieces in the fight for true beauty.

 

Behind a face with delicate features, or square, sculptural, round, black, white, metise, no matter the looks, lies our true beauty: a combination of our personality, character, and life journey, very often showing tranquillity or sophistication. How many tears made their way under that flawless complexion? How often a fiery temperament sits under a composed exterior?

 

We consider inner beauty as the most valuable: beauty that reflects the soul. But exterior beauty often carries more weight: the feminine aesthetic embodiment that makes each woman a unique and precious being. True, unaltered beauty is the hardest to reveal, to execute and to defend in our judgemental, subjective world.

 

Alexandra Mas fights for the revelation of beauty free of judgement and preconceived notions. Her weapons are only her talent, her unobstructed vision of life and women, her intelligence, her natural sophistication, and her deep connection with her inner self:

 

“Préconçue is a group of twelve pictographic art works (photography and oil painting) and installations, which took four years to create, from the birth of the idea to its completion. Some also illustrate unforgettable encounters, men and women at different periods of my life (from childhood to adulthood) whose gaze impacted me enough to remain forever engraved in my emotional memory. I did not wish to have a self-reflective art show, so during this period about fifty women shared their stories and helped me select the illustrations. Many desired to be present with their portraits for an anthropological perspective.” Tells us the artist."

 

By Séverine Hartenstein Chef Editor of Red Collector

 

 

"Que peut-on lire dans une apparence ? Intuition, analyse, jugement… Dès la naissance on nous colle des étiquettes. Ces étiquettes que l’on vous attache où que l’on se colle pour se conformer à un modèle social acceptable, aimable... Identité fluctuante au gré des vents et des courants qui nous proposent des rôles à jouer dans le théâtre de la vie. Jusqu’au jour où l’on prend conscience de la nécessité de s’affranchir des stéréotypes, jusqu’au jour où l’on choisit de revenir à soi. Cette identité mouvante, cette création en devenir me passionne…"                                          

par Valérie Penven, jurnaliste d'art

  • Twitter Classic
  • Facebook Classic
Nous

portraits and presentations of the women inspiring Préconçue, I am just a collector here