Chromatologie - extraits

Conférence - Bordeaux 2013

LIMA - école supérieure de design

Platon disait déjà que nos sens ne montrent qu’une partie de la réalité ; il s’interroge sur la matérialité de la couleur qu’il estime simulacre ou apparence, comme des " particules projetées sur l’organe de la vue ", une sorte de " flamme qui s’écoule de chacun des corps et qui comporte des parties proportionnées à la vue, de manière à produire l’impression ".

Pour Aristote, la couleur reste un " accident " et non une véritable substance. C’est un « mélange de lumière et d’obscurité, une atténuation de la lumière blanche initiale »(…)

 

Leonard de Vinci qualifie des couleurs primaires (jaune, vert, bleu, rouge, noir et blanc) comme le « contenant des toutes les couleurs »,  et va introduire la théorie de la relativité de la perception. 

 

Descartes étudie l’arc-en-ciel et établit la théorie de la réfraction. (...) En 1672, grâce à un prisme, Newton admire la lumière blanche se séparer en rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet. Il va essayer de mesurer et calculer ces valeurs et de nous léguer des théories qui forment la base de l’optique mais qui depuis n’ont pas cessé d’être contredites. Ce n’est ni le premier, ni le dernier à s’intéresser aux couleurs.

Newton va être contredit par Hooke, Huygens, Schopenhauer ou Kandinsky*. Pour John Keats, Newton est coupable d’avoir enlevé toute la poésie des couleurs avec ses travaux.  

La chromatologie – partie de l’optique traitant la couleur (Larousse)

 

La science des couleurs nous donne un domaine infini à la fois physique et philosophique. (...) Les couleurs sont donc le résultat de la lutte entre l’ombre et la lumière. Pour les amoureux de la philosophie, je conseille « le traité des couleurs » écrit par Goethe (1810). S’agissant de la couleur dans l’art, j’adhère davantage aux idées de Kandinsky, qui nous a laissé des observations purement subjectives et purement phénoménologiques. *Cette aquarelle est peut-être la première œuvre d’art minimaliste. Kandinsky va démontrer que chaque couleur avec sa vibration exerce un effet différent sur nos sens et nos émotions. (…)

Les avancées scientifiques ont beaucoup influencé les artistes. Dans la seconde moitié du XIXème siècle, l’optique fait d’importants progrès et distingue deux étapes dans la vision : l’impression et *la sensation.  Les avancées dans le domaine du son, ont aussi influencé l’art. **La « color music » est alors inventée officiellement.(...)

 

Wallace Rimington, un des inventeurs de la color music, écrit : « En peinture, la couleur a seulement été utilisée comme l’un des éléments de l’image. Nous n’avons pas encore eu d’images dans lesquelles il n’y ait ni forme, ni sujet, mais seulement la pure couleur » (...) l’esprit de la musique chromatique, aura une grande influence sur Kandinsky, Larionov et Kupka ***

* Kandinsky

* Claude Monet

**Alexander Wallace Rimington - Colour-Music

L'Art de la Couleur Dynamique

Kandinsky                                                                       Larionov                                                                                              Kupka ***

Piet Mondrian va déclarer « La couleur est le clavier. L’oeil est le marteau. L’âme est le piano, avec ces nombreuses cordes. L’artiste est la main qui fait résolument vibrer l’âme au moyen de telle ou telle touche. »

 

L’association du son à la couleur est une idée beaucoup plus ancienne, (...) Arcimboldo, de 1590, en 1725 le moine jésuite Louis Bertrand Castel (...)

 

Après 1900 cette forme d’art va séduire beaucoup plus d’artistes, musiciens et inventeurs.

Cela va donner naissance au Son Graphique, à l’origine du film abstrait et du son synthétique. Plus tard naît la harpe laser utilisée par ***Jean Michel Jarre et ****Little Boots dans leurs concerts.  En 2004, un des inventeurs de la harpe laser, Bert Schiettecatte, a créé les *****Audiocubes, disponibles à l’achat depuis 2007, elles sont présentes dans de nombreuses performances. 

 

*Wallace Rimington - le Clavier à Lumière                                                                      ** Le cercle et le Clavier de Scriabin

***Jean Michel Jarre           ****Little Boots                                                                                 *****Audiocubes

(...) Remontons le temps pour parler de médecine et de couleur. Dans l'Égypte,  l'Inde et la Grèce antique les traitements médicaux grâce aux spectres lumineux étaient très développés. Plus tard, considérées païennes, la chromo-thérapie  et son aide psychologique a cessé d'être utilisée et la plupart des manuscrits disparurent.

Dans la médecine Indienne, la tradition du traitement par la couleur est ancestrale. (...) Dans les années 30, Spitler, médecin et optométriste démontra le rôle de la lumière et ses couleurs, pénétrant le corps par les yeux, dans le fonctionnement du système endocrinien et du système nerveux autonome. Il va les appliquer dans la thérapie Syntonique.

Einstein va ensuite prouver que les couleurs du spectre sont créées par les photons plus ou moins espacés, soit des vibrations différentes avec des effets énergétiques divers.

Bleu, indigo et violet ont des ondes courtes et des photons bien compactés, générant beaucoup d'énergie. Leurs complémentaires présentent, à l'opposé, de grandes longueurs d'ondes et moins d'énergie.

En Asie, la théorie des chakras et son utilisation sont très répandus depuis des siècles; chacun des sept chakras majeurs rayonne une couleur du spectre visible, et le huitième la lumière blanche parfaite. Si on va plus en détail, on rajoute 21 chakras mineurs liés au corps physique avec leurs nuances respectives.

Voici les majeurs:

Le chakra de la racine, en bas de la colonne vertébrale, vibre rouge 

Le chakra du sacrum émet de l’orange

Le chakra du plexus solaire est jaune

Le chakra du cœur est vert

Le chakra de la gorge est bleu

Le chakra frontal, entre les sourcils est indigo

Le chakra de la couronne, juste au-dessus de la tête, est violet

Le chakra Alta Major, ou le divin, situé dans le bulbe rachidien, émet le blanc

Les effets psychologiques présents dans la chromothérapie et que vous pouvez utiliser pour passer des messages dans vos travaux, sont liés à la fois aux effets vibratoires et à l’héritage culturel. L’héritage symbolique est donc fortement lié à notre histoire et à notre culture et, souvent, les couleurs gardent à tort des rôles péjoratifs.

oxide vert                                                                                                  Paulo Ucello

(...)le vert, mélange d’oxyde de chrome hydraté pour la nuance émeraude, ou le vert naturel oxyde de chrome non hydraté, est évidement le symbole de la nature. Chakra du cœur, il représente la vie et est souvent utilisé pour lutter contre les dépressions. Il est symbole de chance, de fidélité mais aussi d’immaturité. Cette couleur garde encore un héritage sombre dans la culture occidentale depuis le moyen âge où les couleurs secondaires étaient considérées comme impures à cause du mélange des deux couleurs primaires. Le vert était souvent attribué aux personnages sombres, au démon, au dragon, et associé à la sorcellerie à cause du poison souvent de teinte verdâtre. L’islam est le premier à l’associer à la nature, le vert devient synonyme de paradis. Aujourd’hui c’est le symbole de l’écologie.

 

Autant de contradictions pour toutes les couleurs ! Dans l’histoire des couleurs la cherté des pigments ou leur instabilité jouent un rôle direct sur leur notoriété.

 (... ) J’ai volontairement omis les 3, 4 pages traitant de l’optique, juste quelques illustrations pour offrir une idée. (...)   

La lumière, les couleurs donc, sont aussi matérielles qu’immatérielles, aussi perceptibles que spirituelles. En gros, nous avons une compréhension des Couleurs Physiques et une compréhension des Couleurs Spirituelles.

Les couleurs ont un effet sur notre psychologie et sur notre corps, grâce à leur valeur vibratoire, quelque que soit leur symbolique historique ou sociétale.

La couleur est une forme puissante de communication. On obéit aux couleurs. On peut réagir à une symbolique tellement enfuie dans notre subconscient, que l’on ne se rend pas compte. (...)

 

Le rouge est la couleur par excellence. Dans certaines langues rouge est synonyme de couleur, ou synonyme du beau et du riche. Le rouge est très souvent associé à la sensualité bien sûr, mais aussi à la convivialité. En outre, il est symbole de force, de vigueur, de détermination depuis l’antiquité. Les romains mettait à l’honneur le pourpre, obtenu grâce à un coquillage, le murex. Sa préciosité lui confère un signe de noblesse et de pouvoir. Vitruve va l’appeler « la plus précieuse et la plus agréable à la vue » C’est la couleur impériale !

Symboliquement, c’est la couleur masculine par excellence mais c’est aussi la couleur du démon et du drame. Le coucher du soleil est pourpre avant la nuit tombée, le feu est rouge, le sang est rouge et le rouge active la circulation sanguine, raison pour laquelle, sans doute, elle est si souvent synonyme de désir. Le rouge est donc un stimulant pour le cœur, il fortifie le corps et augmente les globules rouges du sang. Dans la symbolique moderne c’est la couleur révolutionnaire, c’est le signe de l’interdit.

Kandinsky disait "Le rouge, couleur sans limites, essentiellement chaude, agit intérieurement comme une couleur débordante d'une vie ardente et agitée. Dans cette ardeur, dans cette effervescence, transparaît une sorte de maturité mâle, tournée vers soi et pour qui l'extérieur ne compte guère."

IX ème siècle             Inges                              Rubens                                                                                                                     murex

Le rose a longtemps été considéré comme un rouge clair guère apprécié,  surtout à cause de l’incapacité de reproduire les belles nuances de rose de la nature. Le rouge brésil, poudre obtenue d’un bois précieux va finalement offrir aux teinturiers, à la fin du moyen âge, les nuances de rose de meilleure qualité.  Ce bois, importé des Indes et du Sumatra va donner son nom à un pays de l’Amérique du sud. Couleur difficile à obtenir donc coûteuse, le rose devient le symbole de la virilité. A l’époque romantique c’est la tendresse et la délicatesse, l’enfance, la candeur mais aussi la simplicité.  Souvent associé à la féminité et à la séduction, le rose va devenir de nos jours symbole de plaisir. L’association du rose aux petites filles est très récente et associée à une fraction sociale assez petite, comparé à la symbolique des autres couleurs en général. 

Titian                                                                                             Fragonard                                                                Matisse

Anish Kapoor                            Matisse                                                          Van Gogh                                       empereur chinois      Anne Veronica Janssen  

Olafur Eliason                                   Sonia Delaunay               Matisse

Lascaux                                                                 Charles le Brun                   Nicolas Neufchatel              peinture Fayoum    van Dyck

illumination de manuscrit                 Giovanni del Biondola                                          Alexandra Mas                                       Gustav Klimt

Matisse                                  Lempika                               Dan Flavin                             Picasso                             Klimt                                     Lautrec

Botticelli                                     van Dyck                               Pierre Soulages                                                  Chartres                                        Yves Klein     

Yayoi Kusama                                                              Guide Molinari                              Lautrec                                        Olafur Eliason                       

Claude Tousignant                             Gauguin                              Bouguereau              Anne Veronica Jennsens                                              Anish Kapoor   

Picasso                                                                                                                        Nicolas de Stael                                                           Kandinsky                       

Mondrian                            Kapoor                                                                        Olafur Eliason                                            van Dyck

Olivier Merijon                               Foujiko Nakaya                                              Pierre Soulages                                     Donald Judd

(...) Je traite 15 couleurs, une par une, de l’historique à la symbolique socio-culturelle.

 

 

Les couleurs fluo sont produites par la réémission sur une seule longueur d'onde de plusieurs rayonnements différents. Les objets fluo absorbent souvent en plus les rayonnements ultraviolets pour les réémettre en lumière visible c'est pourquoi ils sont particulièrement éclatants sous une lumière noire. (...)

 

Les couleurs phosphorescentes, font de même mais elles absorbent la lumière et la dégagent environ 12 heures après. Dernièrement ces couleurs sont à base d’Aluminate de strontium enrichi. 

 

Les couleurs radio-luminescentes  (découvertes en 1908) ont la capacité de restituer la lumière sans être exposées au préalable, et pendant plusieurs années. Le radionucléide, un isotope radioactif (émission puissante des électrons rapides) se combine à une substance radio-luminescente comme le phosphore. Les lois de protection du consommateur font que ces produits sont rares (on en trouve sur les montres de plongée profonde).

La dernière génération pour ce type de lumière est à base de tritium, isotope radioactif de l’hydrogène. Cela ressemble aux tubes fluorescents, mais à l’intérieur, une pellicule de phosphore est remplie de tritium. On les appelle les Lumières Beta. (...)

Les couleurs métalliques ou les polychromatiques sont connues pour leurs capacités de réfraction. Nous les avons empruntées aux peintures industrielles (automobiles notamment). Dans la typographie elles sont dépendantes de la matière utilisée. C’est pour cela que l’on retrouve une pellicule de base, la couleur, et un vernis brillant. La plus impressionnante c’est le Chroma-Flair qui reflète différentes couleurs en fonction de l’éclairage ou la position de celui qui regarde. Cela ressemble aux reflets de l’huile qui, au lieu de restituer du noir,  resitue toutes les couleurs du spectre.

Pour la décoration intérieure, la couleur joue un rôle primordial. Elle doit s’adapter à l’usage de chaque pièce, à sa taille, sa forme et sa luminosité. Le contraste simultané et encore plus le contraste complémentaire creusent visuellement l’espace. Le contraste de teinte est l’association des deux couleurs primaire, il va aplanir l’espace perceptif. (...) C’est là que l’étude des couleurs va être nécessaire car il n’y a pas de règles strictes: c’est seulement votre connaissance approfondie et votre sensibilité de designer qui vous permettront de trouver la juste nuance.

De même pour dans les arts graphiques. Les couleurs d’un logo ou d’une affiche vont jouer un rôle primordial dans leur réussite. Le contraste le plus « bankable » des arts graphiques demeure le jaune et le noir, l’impact est assuré. 

Les couleurs subissent aussi un phénomène de mode. Au fil des créations graphiques et architecturales on peut retrouver les mêmes tendances. Comme dans le textile

                                                                                                                                                                                                                                              Alexandra Mas

Bibliographie

 

Johan Wolfgang von GOETHE- Traité des couleurs, Paris, Triades 1980

Artur SCHOPENHAUER- Le monde comme représentation et comme volonté, Paris, PUF 1966

                             Textes sur la vue et sur les couleurs, J.Vrin 1986

Charle BLANC- Grammaire des arts et du dessin. Architecture, sculpture, peinture, jardins, gravure, eau-forte, camaïeu, lithographie, 1867

                           Grammaire des arts decoratifs. Decoration interieure de la maison, 1881

 

Richard DAWKINS- Unweaving the Rainbow, 1998

 

Pauline WILLS- Live Better : Colour Therapy, Duncan Bird Publishers 2006

 

John Keats, poète romantique anglais 1795-1821

 

Kandisky , Du spirituel dans l’art, et dans la peinture en particulier, 1910, édition Denoël, 1989

image001.gif

April 22nd on line 

noon to 7.30pm

Dallas Time, live

 

We will celebrate the 50th anniversary of the Eco-militant Earth Day event. 

https://earthx.org/50th-earth-day-celebration/

Mas Tassini Studio, Shim Art Network, Robert Trend Jones Jr. Freddy Clarke

Dallas, Texas 

© 2020 Alexandra Mas